Né à Strasbourg en 1886, le jeune Arp entretient très tôt d’intenses contacts avec les artistes qui cherchent à s’affranchir des formes d’art traditionnelles.
En 1912 il rencontre Kandinsky. Arp collabore à l’Almanach du « Blauer Reiter » et expose avec les Delaunay, Le Fauconnier, Franz Marc et Paul Klee.

ARP Jean
Constellations
vers 1953
Collage et graphite sur papier
H. 31 L. 24,4 cm
Signé ‘Arp’ sur une étiquette au dos. Dédicacé et daté ‘en souvenir à mon ami Lefebvre J. Arp, 21.6.56’.
Cette oeuvre est répertoriée dans les archives de la Fondation Arp, Clamart. 

Provenance

collection Maurice Lefebvre-Foinet, Paris

Oeuvre unique

Paris, France

En 1915, Arp se rend à Zurich où il rencontre Sophie Taeuber. Aux côtés de Hugo Ball, Richard Huelsenbeck, Tristan Tzara, Marcel Janco, Hans Richter, il participe en 1916 à la fondation du Cabaret Voltaire.

ARP Jean
Amphore de Rêve, 1966
Conçue en 1963-1966, éditée en 2009 par la Manufacture de Sèvres
Vase en porcelaine de Sèvres
H. 36 L. 12 cm
(14,17 x 4,72 inches)
Certificat de la Fondation Arp du 16 avril 2015.
L’oeuvre est enregistrée dans les archives de la Fondation Arp à Clamart, de la Fondazione Marguerite Arp à Locarno et à la Stiftung Hans Arp et Sophie Taeuber-Arp e.V. à Berlin.
Ce vase fait partie d’une série exceptionnelle de vases- sculptures de Jean Arp. Entre 1963 et 1966, Arp est convié par la Manufacture de Sèvres à concevoir des formes nouvelles en céramique. En 1968, la Manufacture de Sèvres édite trois vases sur les six formes que l’artiste y a créé en 1966. Chacun sera édité en 10 exemplaires numérotés. Deux d’entre eux « Amphore de Rêve » et « Amphore Terrestre » sont en porcelaine, la troisième « Objet Casanier » est en grès.

Expositions

Hans Arp – Kurt Schwitters: Collagen, galerie Fred Jahn, München.
19 février- 14 mars 1998, sans cat.

Oeuvre unique

Paris, France

Dès les années 1916, années des premiers reliefs Dada, Jean Arp s’inspire des « lois du hasard », bannissant la volonté dans la composition. Il est guidé par deux impératifs : l’art doit être concret et emprunter les processus spontanés et paisibles de la nature comme sujet.

La réunion des deux donnera naissance aux « Formes terrestres », reliefs, dessins, gravures, renvoyant à une nature signifiante dont la logique n’est pas celle de l’homme et qui devient le principe conducteur de toute son œuvre.

ARP Jean
En souvenir de 1929. Collage selon les lois du hasard
1955
Collage
H. 28 L. 21 cm
(11,02 x 8,27 inches)
Signé, daté et titré sur une étiquette au dos.
Certificat demandé auprès de la Fondation ARP à Clamart.

Oeuvre unique

Paris, France

C’est dans les années 1920 que Jean Arp invente son « encyclopédie arpadienne ». Ses formes organiques se transforment en objets : l’horloge, le nombril, les moustaches, le chapeau, la cravate, la bouteille, la plante sismique, l’aigle ;  parmi lesquels Arp compte aussi l’homme, « ce bonbon-obélisque ».

ARP Jean
Poupée : collage sur fond rouge, 1963
circa 1963
Collage, crayon et crayons de couleur sur canson rouge
H. 34 L. 27,9 cm
(13,39 x 10,98 inches)
Au dos, cachet de la succession, en bas à gauche, Jean Arp Cachet de l’État du Canada
Certificat de la Fondation Arp du 16 avril 2015.
L’œuvre est enregistrée dans les archives de la Fondation Arp à Clamart, de la Fondazione Marguerite Arp à Locarno et à la Stiftung Hans Arp et Sophie Taeuber-Arp eV à Berlin

Provenance

Collection galerie Dominion, Montréal, Canada

Oeuvre unique

Paris, France

Combinant plusieurs images dans un même « relief », il utilise son humour célèbre pour désorganiser la hiérarchie habituelle de la nature, pour se moquer des prétentions humaines et établir une parité entre l’homme et l’objet inanimé.

ARP Jean
Tête-Bouteille
1956
Pavatex peint
H. 130 L. 85 cm
(51,18 x 33,46 inches)
Répertoriée au catalogue raisonné de Rau sous le n°526. Enregistrée dans les archives de la Fondation Arp à Clamart le 20 décembre 2011, ainsi qu’aux archives de la Fondazione Marguerite Arp à Locarno et à la Stiftung Hans et Sophie Tauber-Arp e.V. Remagen-Rolandseck.
Certificat d’authenticité de Claude Weil-Seigeot du 20 décembre 2011.

Provenance

Galerie Beyeler, Bâle
Collection Fernand C. Graindorge, Liège.

Bibliographie

Surréalisme international, Köln, Galerie Cswiklitzer, 1957, cat.n° 2, Surrealisten Düsseldorf, 1957, cat. n° 2
Jean Arp, découpeur de l’irréel, Pierre Guéguen, XXe siècle n° 9, 1957, p. 68 repr.
Arp, Jean Cathelin, editions Georges Fall, collection Le Musée de poche, Paris, France, 1959, n° 37 repr.
Hans Arp, Werner Schmalenbach, Das Kunstwerk, vol. XIII, janvier 1960, p.8 repr.
A la récherche de Jean Arp, Louis Fritsch, Saison d’Alsace, 1963, p. 427 repr.
Hans Arp-Die Reliefs, Oeuvre-Katalog, catalogue raisonné, Bernd Rau, Editions Hatje Stuttgart, Allemagne, 1981, p. 252, n° 526 repr.

Expositions

Surréalisme international, galerie Czwiklitzer, Cologne, n° 2, 1957
Surrealisten, Kunstmuseum, Düsseldorf, Allemagne, 30 juin-25 août 1957, p. 21 repr.
Hans Arp, Museum Folkwang, Städt. Kunsthalle, Kunstverein et Staatl. Kunsthalle zu Essen, Mannheim, Baden-Baden,1959-60, n°15.
Arp, Stedeljik Museum, Amsterdam, 1960, n° 36
Graindorge -Ustillingen, Louisiana Museum of Modern Art, Humlebaek, 29 octobre – 28 novembre 1965, n° 9
Jean Arp, Société Industrielle-Société des Arts, Mulhouse, 1967
Jean Arp, Gemeentemuseum, La Haye, 18 février – 16 avril 1967, n° 60
Hommage à Jean Arp, L’Ancienne Douane, Strasbourg, 11 juin-1er octobre 1967, n° 68

Oeuvre unique

Paris, France

En 1925, il s’installe à Clamart (en bordure de la forêt de Meudon). Il participe aux activités des surréalistes et fréquente les peintres abstraits de Cercle et Carré.

Arp s’inspirait des marionnettes de Sophie Taeuber-Arp pour exécuter ses poupées – collages.

ARP Jean
Poupée polychrome
1957
Gouache et collage sur papier
H. 51 L. 16,3 cm
Signée, en bas à gauche, Arp
Certificat de la Fondation Arp du 16 avril 2015.
L’œuvre est enregistrée dans les archives de la Fondation Arp à Clamart, de la Fondazione Marguerite Arp à Locarno et à la Stiftung Hans Arp et Sophie Taeuber-Arp eV à Berlin.

Expositions

Hans Arp – Kurt Schwitters: Collagen, galerie Fred Jahn, München, 19 février- 14 mars 1998, sans cat.

Oeuvre unique

Paris, France

Sophie Taeuber-Arp, peintre, mais aussi sculptrice, architecte, architecte d’intérieur et danseuse, a été occulté par l’œuvre de son mari. Née à Davos en 1889, Sophie Taeuber étudie à l’école des arts appliqués de Saint Gall et de Hambourg. Elle enseigne jusqu’en 1926 dans la section textile de l’académie de Zurich. Elle suit aussi des cours de danse et participe au mouvement dada et aux soirées du cabinet Voltaire. Elle exécute les décors et les figurines du” Roi cerf” pour le théâtre de marionnettes de Zurich.

Elle épouse Jean Arp en 1922 et construit et imagine avec lui et Théo van Doesburg le cinéma “L’Aubette” à Strasbourg(1926) comme elle concevra sa maison de Meudon, une oeuvre importante de l’esprit Bauhaus (1928).

Elle sera membre à Paris du groupe Art et Carré et Abstraction-Création. Elle fonde et dirige la revue “Plastique”. La dernière partie de la vie sera très productive.

Cette femme rayonnante ne parlait pas de ses recherches et de ses travaux, tous dans la lignée du Bauhaus et de l’abstraction, laissant toujours à son mari la première place. Même les amis intimes ignoraient l’importance de son oeuvre.

TAEUBER-ARP Sophie
Cercles et triangles
ca. 1936-1937
Gouache et mine de plomb sur papier
H. 35 L. 26 cm
(13,78 x 10,24 inches)
Cachet de l’atelier OEUVRE SOPHIE TAEUBER-ARP n° 1937/8 (au revers)

Sophie Taeuber-Arp est en 1937 fondatrice et éditrice du magazine ‘Plastique/Plastic’, publié à Paris et à New York pendant un an.

Cette oeuvre correspond à un relief enregistré dans le Weber Schmidt sous le n° 1936/10 qui a été exposé au Musée d’Art Moderne der la Ville de Paris pour l’exposition monographique Sophie Taeuber-Arp en 1964.
Un certificat de Marguerite Hagenbach daté de 1975 a été exécuté. L’oeuvre est enregistrée dans les archives de la Fondation Arp. Le certificat reste pour l’instant introuvable (voir lettre de la Fondation du 8 juillet 2019.

Provenance

Galerie Loeb, Paris
Collection privée (1975-2012)

Bibliographie

Le cachet au dos correspond au numéro de catalogue raisonné. Schmidt Georg/Weber Hugo: “Sophie Taeuber-Arp”, catalogue de l’oeuvre, 1937/8, Bâle, Holbein Verlag, 1948. L’œuvre correspond au relief 1936/10.

Oeuvre unique

Paris, France

25, quai Voltaire
75007 Paris
FRANCE

Lundi au samedi
10h – 19h

+33 (0)1 42 61 27 91
beres@galerieberes.com

©2020 Galerie Berès – Design by Artview