BRAQUE Georges

(1882-1963)

Georges Braque est né le 13 mai 1882 à Argenteuil.
Après avoir été apprenti peintre décorateur chez son père et avoir suivi des cours de dessin à l’Académie Humbert, Braque se consacre pleinement à la peinture. En 1905, il peint ses premières toiles d’influences impressionnistes, avant de se rapprocher du fauvisme avec des peintures aux couleurs vivres telles que « Le Port de l’Estaque » (1906).
C’est en 1907 que son style pictural est bouleversé par sa rencontre avec Pablo Picasso. Braque commence alors à expérimenter la décomposition des figures dans « Nu debout » (1907) et « Le Grand Nu » (1907-1908). Les deux artistes fondent ainsi le cubisme : mouvement pictural basé sur la décomposition et la géométrisation des formes. Le mouvement dominera tout le début du XXème siècle.
Mais la première Guerre mondiale stoppe brutalement leurs explorations artistiques. Braque, appelé au front, ne recommencera à peindre qu’en 1917.
Après s’est essayé à la sculpture et à la gravure, il se consacre à une œuvre essentiellement fondée sur les natures mortes, et s’éloigne de Picasso.
En 1952, il réalise la décoration du plafond de la salle Henri II au musée du Louvre sur le thème des oiseaux et il devient ainsi le premier peintre exposé au Louvre de son vivant.
En 1959, il se voit décerner le prix Antonio Feltrinelli par l’Académie des Beaux-Arts.
Georges Braque s’éteint à l’âge de 81 ans, le 31 août 1963, dans son appartement parisien.

Oeuvres de l’artiste